Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 mai 2016 2 03 /05 /mai /2016 07:30
... "EL PANA" chez Jean-Luc COUTURIER .... Ganaderia Concha y Sierra le 4 juin 2015 ...

... "EL PANA" chez Jean-Luc COUTURIER .... Ganaderia Concha y Sierra le 4 juin 2015 ...

Mexique. Grave blessure d’El Pana.

Capture d’écran 2016-05-02 à 12.04.02

Le matador vétéran Rodolfo Rodríguez “El Pana” a été victime hier d’une violente cogida à Ciudad Lerdo (Mexique) alors qu’il recevait son second adversaire au capote.

Le toro le bouscula violemment et celui qu’on appelle « El Brujo de Apizaco » (le sorcier d’Apizaco) se blessa en retombant. Rapidement transporté à l’infirmerie, on diagnostiqua une fracture de la seconde vertèbre cervicale avec perte de sensibilité aux membres inférieurs.

Plongé dans un coma artificiel et intubé, le matador doit subir des examens et être soigné au Sanatorio Español de Gómez Palacio.

El Pana avait auparavant coupé les deux oreilles de son premier adversaire.

(Photo : Oscar Aguilera)

http://torobravo.fr/

Repost 0
Published by Jiès Arles - dans Ferias & Corridas
commenter cet article
2 mai 2016 1 02 /05 /mai /2016 07:09

Palavas. 30 avril. Succès et regrets.

Capture d’écran 2016-05-01 à 11.29.23Les conditions  les meilleures n’étaient pas réunies hier à Palavas pour l’encerrona de Juan Bautista : un fort vent soufflant en rafales, une température digne d’un mois de novembre, un ciel changeant avec quelques gouttes de pluie en début de course. Bref un temps à ne pas mettre un aficionado dehors !

La taquilla dut se ressentir de cette météo défavorable car les gradins n’enregistrèrent qu’une grosse demi-entrée, et les présents eurent bien du mérite à accompagner le diestro arlésien dans son défi.

Des regrets aussi côté ganadero, car le bétail du jour afficha beaucoup de qualité, et dans d’autres conditions la course aurait pu atteindre des sommets que l’on ne put hélas qu’imaginer. Heureusement pour Robert Margé, ses toros ont trouvé sur leur route un maestro en pleine possession de ses moyens, toréant avec une immense technique et parvenant par moments à dessiner des muletazos d’école.

Capture d’écran 2016-05-01 à 11.30.45La course ne s’annonçait donc pas sous les meilleurs auspices, et la malchance s’ajouta aux conditions de lidia pré-citées. Le premier toro se cassa la corne droite au ras du frontal contre un burladero, puis rémata contre les planches près du toril et se cassa l’autre corne, au ras du frontal encore. Du jamais vu !

Capture d’écran 2016-05-01 à 11.31.54Sortit le premier sobrero, colorado lui aussi, que Jean-Baptiste accueillit par delantales et demie avant de le mener au cheval pour une unique rencontre prise en poussant. Muleta en mains, l’arlésien chercha l’endroit le moins venté du ruedo, portant son choix sur le terrain situé sous le palco. Cet abri tout relatif ne le mit pas vraiment dans les meilleures conditions car Eole l’y poursuivit et il fallut toute la technique du garçon pour parvenir à dessiner quelques muletazos limpios, à droite comme à gauche où, malgré la violence du bicho, quelques naturelles main basse surgies de nulle part accentuèrent nos regrets. Quelques molinetes au final et une entière caidita longue d’effet en guise de conclusion. Silence.

Capture d’écran 2016-05-01 à 11.33.29Le second, beau castaño oscuro de 530 kg, permit à Jean-Baptiste de signer une bonne réception par véroniques, chicuelinas et revolera. Première ration de fer légère pour tester le Margé, puis une seconde courte rencontre en positionnant le cheval à l’opposé du toril pour confirmer la bravoure. Restait à voir si la noblesse était aussi au rendez-vous. Doublant l’animal près des planches, Jean-Baptiste le fixa ensuite dans sa muleta pour quelques bons derechazos autoritaires et pecho en redondo parfaitement toréé. Le torero alterna ensuite les deux bords, mettant intelligemment à profit la direction du vent pour allonger le bras. Bonne faena terminée par manoletinas au moment où le toro s’avisait. Entière contraire décisive et première oreille de la tarde conquise avec la tête.

Capture d’écran 2016-05-01 à 11.45.12

Capture d’écran 2016-05-01 à 11.34.57Le troisième, un beau negro très bien présenté, fut certainement le toro de la course. Hélas le vent, toujours présent, contraria la réception au capote au point que l’arlésien ne put lui voler qu’une paire de véroniques propres. Première pique en mettant les reins, seconde plus courte pour préserver l’animal. Après brindis à Robert Margé et Vincent Ribera, Juan Bautista se lança dans une faena ambidextre où il maintint un niveau de qualité constant avant que le toro ne baisse un peu de régime. Travail propre, bien construit, agréable à l’oeil, agrémenté de quelques détails comme ces délicieuses trincherillas intelligemment placées dans la lidia, et conclu par une séquence encimista démontrant la parfaite domination du torero. Recibir d’école pour remater ce troisième trasteo et deux oreilles qui ne doivent rien au hasard.

Capture d’écran 2016-05-01 à 11.35.59Capture d’écran 2016-05-01 à 11.37.24Vuelta pour l’excellent Margé qu’on aurait aimé voir sans les caprices d’Eole.

Capture d’écran 2016-05-01 à 11.39.13Le quatrième, après véroniques de réception, arracha un burladero du sol, puis s’en fut cogner près d’un autre burladero, cassant une planche au passage. On s’attendait à une grosse pelea au cheval. Il n’en fut rien, le Margé poussant par intermittence sans véritablement s’employer sur la première pique, y revenant ensuite pour une seconde ration correcte. La faena qui suivit fut essentiellement droitière, la corne gauche s’avérant peu fréquentable. Jean-Baptiste fit une nouvelle fois preuve d’autorité, aguantant avec vista quelques charges impromptues, et signant quelques séries de derechazos de bonne facture avant de loger une trois-quart caidita complétée d’un descabello. Palmitas.

Capture d’écran 2016-05-01 à 11.40.30Nouvelle péripétie avec le quinto qui se cassa lui aussi une corne contre un burladero et dut être remplacé par le second sobrero. RAS au capote face au cinquième bis qui prit ensuite deux piques, la première en poussant. Le vent, toujours lui, gêna beaucoup le torero qui dut composer avec les rafales et avec les charges désordonnées de son opposant. Juan Bautista parvint à voler quelques correctes séries droitières avant d’expédier l’animal d’une entière atravesada perçante. Silence.

Capture d’écran 2016-05-01 à 11.42.59Bonnes véroniques face au dernier exemplaire du jour qui prit correctement deux rations de fer avant d’être banderillé, à la demande du public, par le maestro du jour qui cloua trois paires de bâtonnets, les deux premières en poder a poder, la troisième al violin. Début de faena droitier avec deux bonnes séries de muletazos suivies d’un bel enchainement capeina, circulaire et deux pechos. Le passage à gauche s’avérant problématique, Jean-Baptiste resta sur la corne droite pour quelques séries supplémentaires avant que le bicho ne baisse de régime. Pinchazo, tiers de lame latérale, descabello. Silence.

Sortie a hombros de Juan Bautista et beaucoup de regrets pour cette course qui aurait pu être des plus triomphales, si le ciel l’avait voulu !

Notes.

  • Les conditions de sécurité mises en place obligèrent à retarder un peu le paseillo.
  • Marseillaise à l’issue du paseillo pour marquer ce cartel tricolore.
  • Les deux sobresalientes n’eurent rien à se mettre sous la dent.

Reseña et photos : Paco.

http://torobravo.fr/

Repost 0
Published by Jiès Arles - dans Ferias & Corridas
commenter cet article
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 07:41
... LES SAINTES MARIES DE LA MER ... PROGRAMME DE LA FERIA DU CHEVAL ... 13 AU 17 JUILLET 2016 ...
... LES SAINTES MARIES DE LA MER ... PROGRAMME DE LA FERIA DU CHEVAL ... 13 AU 17 JUILLET 2016 ...

La Feria du Cheval 2016 des Saintes Maries de la Mer, présentée avant-hier soir, aura lieu du 13 au 17 juillet et comportera diverses manifestations dont notamment la Corrida du Centaure d’Or – Trophée Pommery le jeudi 14 juillet.

 

Lors de l’événement majeur de cette feria, le jeune rejoneador provençal Laury Tisseur (ou Tisser maintenant) prendra l’alternative des mains de Pablo Hermoso de Mendoza, Léa Vicens officiant comme témoin, les toros de Fermin Bohorquez étant conviés à la cérémonie.

Sont aussi prévus au programme de la saison taurine la traditionnelle Corrida Flamenca (6 août), à laquelle devrait participer le maestro biterrois Sébastien Castella, une corrida portugaise, et des spectacles de recortadores.

Le programme est le suivant :

Du mercredi 13 au dimanche 17 juillet : 6ème Salon du livre et du film équestre au Relais culturel sur le thème du « cheval partenaire » et en hommage à Denys Colomb de Daunant. Nombreuses animations, projections, expositions,rencontres-débats avec les auteurs…

Inauguration du salon et ouverture des bodegas le mercredi 13 juillet au soir.

Jeudi 14 Juillet : Corrida de Rejon du Centaure d’Or à 18h00 aux arènes.

Noche Flamenca, feu d’artifice et bal.

Vendredi 15 juillet : animations équestres place des Gitans.

Samedi 16 juillet : grand spectacle équestre aux arènes.

Trophée des Jeunes Talents sur la place des Gitans.

Dimanche 17 juillet : « Songe d’une nuit en Camargue »,

son et lumières gratuit, à 22 h00 route de Cacharel.

Trophée des Jeunes Talents sur la place des Gitans

... LES SAINTES MARIES DE LA MER ... PROGRAMME DE LA FERIA DU CHEVAL ... 13 AU 17 JUILLET 2016 ...
Repost 0
Published by Jiès Arles - dans Ferias & Corridas
commenter cet article
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 07:37
... ALES 2016 ... FERIA DE L'ASCENSION DU 5 AU 8 MAI  ...

Le succès de la Feria alésienne se construit et se confirme un peu plus chaque année.

De plus en plus d’alésiens, d’habitants de l’Agglomération ou encore de personnes extérieures au territoire participent au plus grand rassemblement festif et populaire de l’année.

Cliquez ici pour avoir le programme de l’édition 2016 : PROGRAMME.

Voir le dossier de presse en cliquant ici : DOSSIER DE PRESSE.

L’inauguration de la Feria aura lieu le mercredi 4 mai à 18h00 sur la place de l’Hôtel de Ville.

Service presse Ville d’Alès – Direction de la communication et de l’information
Tél. 04 66 56 10 46 – Fax. 04 66 56 11 61
Mail : servicepresse@ville-ales.fr – Site : www.alescevennes.fr

http://www.feria-ales.fr/​

 

Repost 0
Published by Jiès Arles - dans Ferias & Corridas
commenter cet article
29 avril 2016 5 29 /04 /avril /2016 17:17
... LA FERIA D'ISTRES HONORÉE PAR LE ROTARY CLUB ...
La féria d’Istres est honorée par le Rotary Club
Hier soir, dans les salons de l’hôtel Ariane, une cinquantaine de membres du Rotary Club d’Istres ont accueilli “l’empresa” des arènes du Palio, pour promouvoir la féria qui se déroulera les 17, 18 et 19 juin prochains.
Une soirée réussie qui capta l’attention de tous par une présentation complète et surtout passionnante. Christophe Ojeda, président du Rotary Club annonça l’action qu’il mènera avec ses membres à l’occasion de la féria.
Une loterie sera organisée au profit d’associations istréennes caritatives.
Les lots seront une cape offerte et dédicacée par les matadors, Juan Bautista, Alejandro Talavante et Alberto Lopez Simon.
Le traditionnel repas allait clôturer cette soirée riche en émotions et consacrée à la tauromachie.
Photo DR

 

Repost 0
Published by Jiès Arles - dans Ferias & Corridas
commenter cet article
29 avril 2016 5 29 /04 /avril /2016 17:16
... FERIA D'ISTRES 2016 ... LA COMMISSION TAURINE ET L'EMPRESA VOYAGENT EN ESPAGNE ...
La commission taurine d’Istres et “l’empresa” voyagent en Espagne
 
Les istréens ont visité les cinq élevages retenus pour la féria d’Istres.
 
C’est à Salamanca sous la pluie, que lot lot d’El Pilar a séduit les istréens.
 
A Caceres, chez Zalduendo, Bernard Marsella a retrouvé sous le soleil “Zarando”, toro gracié l’an passé par Alberto Lopez Simon.
 
Le lot a beaucoup plu également. Puis, direction Trujillo où la corrida del Tajo y la Reina est sérieuse et très homogène.
 
Enfin, c’est en Andalousie chez Juan Pedro Domecq et chez Nunez del Cuvillo que les membres de la CTEM ont pu voir le lot que combattra le maestro Enrique Ponce, le dimanche 19 juin à l’occasion de son “encerrona”.
 
Prochainement un reportage complet sur les toros sera diffusé.
 
Photos DR
... FERIA D'ISTRES 2016 ... LA COMMISSION TAURINE ET L'EMPRESA VOYAGENT EN ESPAGNE ...
Repost 0
Published by Jiès Arles - dans Ferias & Corridas
commenter cet article
29 avril 2016 5 29 /04 /avril /2016 09:04
 
Arènes de Méjanes

Feria du Cheval - REJON D'OR
Samedi 23 Juillet - 18h

Un cartel de luxe pour la 45ème édition de la plus prestigieuse des corridas à cheval française.


6 Toros de Sampedro

Pablo Hermoso de Mendoza
Andy Cartagena
Lea Vicens
 

 

 

Repost 0
Published by Jiès Arles - dans Ferias & Corridas
commenter cet article
29 avril 2016 5 29 /04 /avril /2016 08:23

 

Malgré un vent à décorner les toros, seul Javier Cortés coupe une oreille.

On se serait cru dans les premières années de la Feria des Rameaux quand la corrida « d’art et d’essais » était programmée le dimanche avant Pâques. Une année mistral, la suivante pluie, l’autre la neige !

Et hier dimanche 24 avril 2016 un Mistral glacial à décorner… les toros, à ressortir de l’armoire les pelisses qui avaient été placées dans la naphtaline et à voir apparaître les pingouins place du foirail. Aussi, il semblerait que le public ait préféré rester à sa maison même si, à vue de nez, trois-quarts des places sont occupés. Dommage pour l’hommage à Hubert Yonnet et le retour des toros de la Belugo qui n’étaient pas reparus en piste depuis la feria d’Alès 2014.

De forts beaux toros d’ailleurs, tous âgés de 5 ans, pesant 550 kg pour le plus «maigre » jusqu’à 590 kg pour le plus costaud. Autant dire des toros pouvant sortir dans une arène plus importante que celle Louis-Thiers avec, en prime un magnifique exemplaire « negro burraco » autrement dit « noir avec de petites taches blanches ».

Si tout avait bien commencé avec la présence de Charlotte Yonnet, petite fille de l’éleveur disparu, encadrée par les demoiselles d’honneur de la Reine d’Arles, en costume d’Arlésienne, qui traverse la piste au milieu des groupes d’Arlésiennes de Saint-Martin-de-Crau et du président de la confrérie des gardians de St-Georges, du président des gardians salariés et du président des éleveurs de taureaux de combat, sur leurs montures pour aller recevoir des autorités locales la photo encadrée de Michel Volle représentant un toro et l’éleveur face à face et en retrouvant pour cet hommage Myriam Yonnet, fille du ganadero camarguais.

Mais ce coquin de Mistral allait ensuite bouleverser les choses. Tout d’abord avec Denis Loré qui, dès l’entrée en piste de « Paulet », glisse et se plaint aussitôt d’une douleur au genou, ancienne blessure qui le fait grimacer. Il laisse alors son picador s’acharner en trois grosses rencontres et la faena est rapidement abrégée pour rejoindre l’infirmerie où le chirurgien prit la décision de le faire rapatrier sur un hôpital nîmois.
Plus de Loré et donc trois fois Sérafin Marin, le Catalan qui n’a rien prouvé face à « Esperadou » après la dose des trois piques.

Heureusement, Javier Cortés montre les dents face à « Tempan » et démontre aux aficionados qui cherchent à se caser côté soleil, ce que toréer de face veut dire. Le Madrilène ne cherche pas trop les naturelles mais tente quand même et y trouve le succès. L’estocade concluante fera lever les mouchoirs pour l’obtention d’une oreille et un tour de piste tout à la joie de l’auteur des faits.

Et encore Marin en quatrième position avec « Esquino », toro dévolu au sorteo à Denis Loré mais qui ne l’intéresse guère.

Javier Cortés s’intercale pour recevoir « Faraman » qui, si ne lui apporte pas la lumière, lui permet de conquérir le public encore une fois. Gabin Rehabi piquera trois fois le toro, sans tricher, sans fermer la sortie, sans carioca, avec respect. Comme tout piquero devrait le faire. En quittant la piste et en s’adressant à la présidence il dira : « En hommage à Hubert Yonnet ». Et l’ovation l’accompagne jusqu’à l’arrastre.
En piste la faena de Javier montre encore la vaillance du torero et ses séries sont applaudies mais la mise à mort est longue et ce n’est qu’un nouveau tour de piste que le matador obtiendra.

Le vent redouble de violence dans les branches des platanes et le froid fait fermer vestes et coupe-vent. Il reste « Cayenne » ce toro de 590 kg à la robe poivrée. Le pôvre Sérafin n’est pas plus à son aise que lors de ses deux précédentes prestations.

Il ne reste plus qu’à retrouver la chaleur du foyer ou la bodega de la Unica.

 

Paul BOSC

... ST-MARTIN-DE-CRAU 24 AVRIL 2016 ... L'HOMMAGE A HUBERT YONNET par Paul BOSC ...
Repost 0
Published by Jiès Arles - dans Ferias & Corridas
commenter cet article
27 avril 2016 3 27 /04 /avril /2016 15:45
... 1er MAI 2016 ... NOVILLADA D'AIRE-SUR-L'ADOUR ... DÉFI GANADERO SALTILLO-VALDELLAN ...
... 1er MAI 2016 ... NOVILLADA D'AIRE-SUR-L'ADOUR ... DÉFI GANADERO SALTILLO-VALDELLAN ...
... 1er MAI 2016 ... NOVILLADA D'AIRE-SUR-L'ADOUR ... DÉFI GANADERO SALTILLO-VALDELLAN ...
... 1er MAI 2016 ... NOVILLADA D'AIRE-SUR-L'ADOUR ... DÉFI GANADERO SALTILLO-VALDELLAN ...
... 1er MAI 2016 ... NOVILLADA D'AIRE-SUR-L'ADOUR ... DÉFI GANADERO SALTILLO-VALDELLAN ...
... 1er MAI 2016 ... NOVILLADA D'AIRE-SUR-L'ADOUR ... DÉFI GANADERO SALTILLO-VALDELLAN ...
... 1er MAI 2016 ... NOVILLADA D'AIRE-SUR-L'ADOUR ... DÉFI GANADERO SALTILLO-VALDELLAN ...
... 1er MAI 2016 ... NOVILLADA D'AIRE-SUR-L'ADOUR ... DÉFI GANADERO SALTILLO-VALDELLAN ...
... 1er MAI 2016 ... NOVILLADA D'AIRE-SUR-L'ADOUR ... DÉFI GANADERO SALTILLO-VALDELLAN ...
... 1er MAI 2016 ... NOVILLADA D'AIRE-SUR-L'ADOUR ... DÉFI GANADERO SALTILLO-VALDELLAN ...
... 1er MAI 2016 ... NOVILLADA D'AIRE-SUR-L'ADOUR ... DÉFI GANADERO SALTILLO-VALDELLAN ...
... 1er MAI 2016 ... NOVILLADA D'AIRE-SUR-L'ADOUR ... DÉFI GANADERO SALTILLO-VALDELLAN ...
... 1er MAI 2016 ... NOVILLADA D'AIRE-SUR-L'ADOUR ... DÉFI GANADERO SALTILLO-VALDELLAN ...
 

 

Repost 0
Published by Jiès Arles - dans Ferias & Corridas
commenter cet article
26 avril 2016 2 26 /04 /avril /2016 16:18
... PHOTO DANIEL CHICOT ...

... PHOTO DANIEL CHICOT ...

Saint Martin de Crau, samedi 23 avril 2016

Il aurait fort bien pu ne pas sortir du toril des arènes Louis-Thiers de Saint-Martin de Crau en ce samedi  de Feria. Il aurait pu se battre dans les prés des Jasses de Bouchaud sur la route des Saintes-Maries à Arles sur la propriété de la ganaderia Pagès-Mailhan, être blessé, mourir. Au contraire des autres élevages de cette corrida de competencia entre ganaderos français de Camargue et de Crau : Jalabert, Granier, Tardieu, Christophe Yonnet  et Gallon, la Unica n’avait pas le choix : il n’y avait que ce toro pour représenter l’encaste santa-Coloma acquis en 2000 par Pascal Mailhan et Philippe Pagès.

Mais les propriétaires devaient croire en son destin pour le baptiser « Poderoso » (puissant en espagnol). Son poids annoncé était de  530 kg et il était né voilà tout juste 4 ans, en avril 2012. Son cuir était noir, ce qui n’est pas la caractéristique principale des Santa Coloma mais peut-être est-ce dû aux origines César Chico ou bien des sémentales de Hubert Yonnet. Et il était aussi puissant que son nom voulait bien le dire. Par quatre fois il alla chercher dispute à Francisco Vallejo monté sur un des chevaux-vedette de la cavalerie Bonijol. Quatre fois sans rechigner avec force et bravoure. Et il en tenait encore sous les sabots pour vendre chèrement ses deux oreilles à Pérez Mota, conseillé de la contre-piste, par le tonitruant Rafael Corbelle son apoderado. Un combat, un vrai, source de la vraie tauromachie. Et les clichés se mélangent dans la mémoire de voir ce torero vêtu de noir et d’ors, dans les séries de derechazos et de naturelles. Et les images restent muettes pendant qu’il lève l’épée pour abattre la bête qui a tout donné. Deux oreilles ont été accordées par le président Jacky Boyer et un tour de piste posthume à « Poderoso ». Dans le callejon, Pascal Mailhan a regardé partir le toro avec un sentiment de tristesse sur le visage et son fils Pierre, qui aspire à devenir matador, s’est signé de la croix. Puis le torero andalou a reçu l’ovation de la foule d’une arène fort bien garnie au son d’un paso doble.

Comme dit le proverbe taurin : « il n’y a pas de mauvais cinquième », ordre de sortie de « Poderoso » mais avant lui Peréz Mota avait dû rencontrer un toro des frères Jalabert, pas facile, qu’il était même bien difficile de faire sortir de la querencia qu’il avait choisie en face du toril.

Et puis il y avait au cartel un autre Pérez : Roman Pérez, torero français qui avait accepté de toréer ce genre de corrida pour la première fois de sa carrière. Alors face au toro des frères Gallon (encaste Domecq), qui reçut trois piques, il composa la figure, toréant lentement comme s’il jouait une « solea » sur sa guitare flamenca et l’estocade en place et rapidement concluante fit lever les mouchoirs blancs pour lui accorder l’oreille de « Opresoro » âgé de 5 ans et pesant 520 kg. Double facette de son toreo au sixième, avec un lourd toro des frères Granier, bien dans le type des Santa Coloma avec son cuir caractéristique gris clair qui perdit la corne d’un sabot en course, réduisant le tercio de pique à une seule rencontre mais qui reprit du poil de la bête pendant la faena et fit perdre les papiers au torero. 2 avis ont sonné avant que  « Alindido » se couche.

Quant à Salvador Cortés, si le Tardieu séduit lors des trois piques face au picador Vicente Moreno qui se levait sur sa selle, la lance au bout du bras et criant des borborygmes, sa faena ne fascina pas beaucoup. Par contre face au Christophe Yonnet, ses séries ont été bien plus cadencées et évidemment mieux appréciées. Il quitta Saint-Martin-de-Crau sans trophée mais aura laissé le souvenir d’un torero sérieux et appliqué.

Dernière anecdote : les trois toreros ont effectué le paseo têtes découvertes marquant leur premier passage dans ces arènes.

Paul Bosc

 

Repost 0
Published by Jiès Arles - dans Ferias & Corridas
commenter cet article
26 avril 2016 2 26 /04 /avril /2016 10:11
... ANTOINE MADIER (CFT NÎMES) GRAND VAINQUEUR DU BOLSIN DE BOUGUE ...

Antoine Madier, grand vainqueur du Bolsin de Bougue !!!!!!

Aujourd'hui 24 mars, est un jour historique pour le CFT : Notre élève Antoine MADIER a remporté le " Bolsín de BOUGUE " ...

 
Antoine Madier, grand vainqueur du Bolsin de Bougue !!!!!!
Face à l'excellent bétail de José Cruz de Salamanca, les invités étaient de haut niveau:
  • Jean  Baptiste MOLAS  Puerto Santa María
  • Bernardo del ROCIO  Camas
  • Antoine MADIER  Centre Français de Tauromachie
  • Juan Antonio ROMERO Colmenar Viejo
  • El AZABACHE  Arles
  • Cristóbal REYES  Jerez de la Frontera
  • Rafael de LUCAS  Arles
  • Roció ROMERO  Córdoba
  • David SALVADOR  Salamanca
  • Clement ARGOUS  Adour Afición
  
Antoine s'est bien battu, il a tout d'abord séduit à l'occasion de ses deux sorties "qualificatives"; avec les vaches, il a révélé une personnalité "différente" que, plus tard, devant les novillos, il a pu développer. 
  
Au deuxième tour, restaient, avec Antoine, David SALVADOR de Salamanca et  Roció ROMERO de Córdoba, la seule représentante féminine du concours, qui fut éliminée. 
  
Antoine devait remporter le mano a mano en coupant une oreille ! 
  
Ce succès et c'est là l'intérêt remarquable du Bolsín de BOUGUE, va rapporter à Antoine 8 engagements :
  • 19 Juin    Aire sur l'Adour
  • 2 Juillet   Castelnau Rivière Basse
  • 14 Juillet Plaisance du Gers
  • 21 Juillet Mont de Marsan
  • 7 Août    Maurrin
  • 13 Août  Dax
  • 15 Août  Bayonne
  • 21 Août Rion des Landes
  
Preuve est faite à nos élèves qu'il faut s'accrocher pour être récompensé. 
Enhorabuena Antoine ! 
  
A Saint Martin de Crau ...Tomas Ubeda est passé à côté d'un bon toro, il n'a pas su saisir cette opportunité, au cours de la Novillada matinale de Saint Martin de Crau avec 4 excellents R. DURAND ( Miranda de Pericalvo ). 
  
Toujours à Saint Martin de Crau, à remarquer, également, la très bonne impression laissée sur les deux jours, à l'occasion de la tienta en public, par " El Pèrè ", efficace, sachant templar et construire une série, malgré un vent extrêmement violent . Á revoir prochainement. 

 

Repost 0
Published by Jiès Arles - dans Ferias & Corridas
commenter cet article
25 avril 2016 1 25 /04 /avril /2016 13:26
... SAINT-MARTIN-DE-CRAU ... DIMANCHE 24 AVRIL ... JAVIER CORTES LE PLUS EN VUE ... La reseña de "Paco" ...

L’après-midi du dimanche à Saint Martin de Crau était consacrée à un hommage à Hubert Yonnet, hommage en piste en début de corrida, puis hommage sous la forme d’un encierro de la devise.

L’actuelle ganadera de la devise, Charlotte Yonnet, en costume traditionnel, et Myriam, la fille d’Hubert, étaient bien sûr de la fête, entourées d’arlésiennes et de gardians représentant les différentes entités camarguaises (confrérie, éleveurs). Cédric Bernardi, président de La Unica, évoqua au micro la vie de l’éleveur disparu avant de remettre un cadre souvenir à ses héritières.

... SAINT-MARTIN-DE-CRAU ... DIMANCHE 24 AVRIL ... JAVIER CORTES LE PLUS EN VUE ... La reseña de "Paco" ...
... SAINT-MARTIN-DE-CRAU ... DIMANCHE 24 AVRIL ... JAVIER CORTES LE PLUS EN VUE ... La reseña de "Paco" ...

L’ombre d’Hubert plana donc sur cette course particulière où les pupilles de La Belugo, par leur présence et leurs combats, rendirent plus hommage au ganadero que les toreros du jour, exception faite de Javier Cortes qui fit de son mieux lors de la lidia de ses deux adversaires et qui rata de peu la sortie a hombros, trahi lors de son second combat par sa maladresse avec l’estoc.

.../...

LA SUITE DE LA RESEÑA DE "PACO" en CLIQUANT sur ce LIEN

http://torobravo.fr/saint-martin-de-crau-24-avril-javier-cortes-le-plus-en-vue/

Reseña et photos "Paco" http://torobravo.fr/

 

Repost 0
Published by Jiès Arles - dans Ferias & Corridas
commenter cet article
25 avril 2016 1 25 /04 /avril /2016 13:12
... SAINT-MARTIN-DE-CRAU ... SAMEDI 23 AVRIL ... TRIOMPHE DE PEREZ MOTA ... La reseña de "Paco" ...

Un temps incertain avec quelques gouttes en cours de corrida, mais heureusement pour les organisateurs, le soleil fit quelques apparitions et les aficionados qui garnissaient aux deux tiers les gradins ont pu assister au spectacle dans de bonnes conditions.

Le festejo du jour opposait six élevages tricolores à une terna composée par le sévillan Salvador Cortes, le natif de Cadiz Perez Mota et l’arlésien Roman Perez. Les conditions d’une corrida-concours, bien que baptisée competencia, étaient en place avec un picador situé à l’opposé du toril et des marques sur le sable pour positionner les toros de loin en loin.

Des piques il y en eut près d’une quinzaine, trop peut-être pour certains cornus qui accusèrent une baisse de régime au dernier tiers, le quatrième, des Héritiers de Christophe Yonnet, sortant même handicapé d’une première bien trop appuyée.

.../...

LA SUITE DE LA RESEÑA DE "PACO" en CLIQUANT sur ce LIEN

http://torobravo.fr/saint-martin-de-crau-23-avril-triomphe-de-perez-mota/

Reseña et photos "Paco" http://torobravo.fr/

 

Repost 0
Published by Jiès Arles - dans Ferias & Corridas
commenter cet article
25 avril 2016 1 25 /04 /avril /2016 08:03
... PALAVAS 30 AVRIL 2016 ... 17H00 ... JUAN BAUTISTA COMMENCE SA TEMPORADA ...

Juan Bautista commence sa temporada

Du à ses nouvelles fonctions à la tête des Arènes d'Arles, Juan Bautista entame sa saison plus tard que d'ordinaire. Il la débutera donc par une corrida de grand prestige en combattant en solitaire six toros de l'élevage de Robert Margé le samedi 30 avril 2016 à 17h00 dans les Arènes de Palavas, première historique pour les arènes Manuel Benítez "El Cordobés".

Pour cet évènement, Juan Bautista a confirmé les noms des six picadors et neuf banderilleros qui l'accompagneront ce jour-là :

  • Picadors : Francisco Ponz “Puchano” et Paco María ; Gabin Réhabi et Marc Allien ; Ney Zambrano et Israël de Pedro.

  • Banderilleros : Raphaël Viotti, Rafael González et Ismael González ; Morenito d’Arles, Marc-Antoine Romero Fils et David Romero ; César Fernández, Frédéric Leal et José María Tejero.

Cette équipe est complétée par le valet d’épées José López “Joselito” et les ayudas Manolo Domínguez, Philippe Gourou et Nicolas Brigatti.

A cette occasion, Juan Bautista, en collaboration avec la direction des Arènes de Palavas, a souhaité inviter l'ensemble des élèves des écoles taurines françaises.

Même si la saison de Juan Bautista commence fin avril, elle n'en est pas moins fournie en terme de contrats à responsabilités puisque suivront les corridas des 8 et 10 mai 2016 dans les Arènes de Las Ventas de Madrid pour la Feria de San Isidro et quelques jours plus tard, le samedi 14 mai à Nîmes dans l'un des cartels phare de la Feria de Pentecôte.

Un début de saison tardif, mais riche en corridas importantes et de renom pour une saison qui devrait le voir réaliser un chiffre avoisinant les 25 paseos.

Communiqué et photos Administration de Juan Bautista

Ci-dessous les 6 Toros de l'élevage de Robert Margé

... PALAVAS 30 AVRIL 2016 ... 17H00 ... JUAN BAUTISTA COMMENCE SA TEMPORADA ...
... PALAVAS 30 AVRIL 2016 ... 17H00 ... JUAN BAUTISTA COMMENCE SA TEMPORADA ...
... PALAVAS 30 AVRIL 2016 ... 17H00 ... JUAN BAUTISTA COMMENCE SA TEMPORADA ...
... PALAVAS 30 AVRIL 2016 ... 17H00 ... JUAN BAUTISTA COMMENCE SA TEMPORADA ...
... PALAVAS 30 AVRIL 2016 ... 17H00 ... JUAN BAUTISTA COMMENCE SA TEMPORADA ...
... PALAVAS 30 AVRIL 2016 ... 17H00 ... JUAN BAUTISTA COMMENCE SA TEMPORADA ...
Repost 0
Published by Jiès Arles - dans Ferias & Corridas
commenter cet article
20 avril 2016 3 20 /04 /avril /2016 17:13
Repost 0
Published by Jiès Arles - dans Ferias & Corridas
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Jiès Arles
  • Le blog de Jiès Arles
  • : Reportages et Photographies de la Culture et des Traditions Taurines, Arlésiennes et Provençales avec, de temps en temps, des billets "d'humeur" ou "d'humour" et des "coups de coeur" à partager car il n'y a pas que la tauromachie dans la vie ...
  • Contact